Découvrez les 4 finalistes du « Digital Woman Award »

Dans sa première édition, le Digital Woman Award 2013 a pour objectif de célébrer une femme de 18 ans ou plus, qui vit et / ou travail en Afrique. Elle doit se distinguer par son leadership, sa créativité, son esprit d’entreprise, son implication sociale et avoir un impact positif sur un nombre de filles dans son environnement.

Les 4 finalistes ont donc été annoncées:

Regina Agyare

Credit – The Way Women Work

Regina Agyare est une jeune et dynamique entrepreneur social ghanéenne qui trouve de nouvelles façons d’ utiliser la technologie pour promouvoir le changement social en Afrique de l’Ouest .

 Après six ans dans le secteur bancaire, Agyare a décidé de suivre sa passion et a fondé sa propre start-up sociale appelée Soronko Solutions, qui crée et gère des entreprises utilisant la technologie pour promouvoir le développement social.

Plus d’informations 

Rebecca Enonchong

Credit – Black Enterprise

Plus connu sur Twitter sous le pseudo @AfricaTechie, Rebecca est l’une des figures les plus influentes du continent dans le domaine des TIC. Bilingue, elle fait partie des rares ponts entre l’Afrique anglophone et l’Afrique francophone qui se bat tant bien que mal pour laisser son empreinte sur la marche en avant amorcée par le continent.

Rebecca est le CEO de l’entreprise AppsTech.

Plus d’informations

Dorothy Okello

Credit – PC Tech Magazine

Dr Dorothy Okello, de l’Ouganda, détient un B.Sc. (génie électrique) de l’Université de Makerere, en Ouganda, une maîtrise en génie électrique de l’Université du Kansas, aux États-Unis et d’un doctorat en génie électrique de l’Université McGill, Montréal, Canada (où elle a reçu une bourse du Commonwealth).

Elle a fondé le WOUGNET (Women of Uganda Network), une organisation non-gouvernementale lancée en mai 2000 par plusieurs organisations de femmes en Ouganda pour développer l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) chez les femmes.

Plus d’informations

Rainatou Sow

Credit – CNN

Rainatou Sow de Guinée est une femme qui a fondé « Make Every Woman Count », un organisme géré par une équipe de jeunes femmes en Afrique, en Amérique et en Europe qui utilisent leur passion et leur expérience pour promouvoir les droits et l’autonomisation des femmes et des filles.

Elle est une militante pour un monde pacifique et équitable, les droits humains et le défenseur de la justice sociale, et travaille à autonomiser les femmes et les filles.

Plus d’informations

Les 4 femmes seront donc départagées ce 16 Novembre pendant les Africa ICT Days au Cameroun lorsque la lauréate du African Digital Woman of the Year sera annoncée. Nous leur souhaitons bonne chance à toutes.

More Articles for You

Le Kenya devient le premier pays africain connecté par les ballons de Google

Le projet Loon de Google et Telkom Kenya ont annoncé que le service Internet mobile propulsé par des ballons est …

Un fonds international va financer la Sonatel à hauteur de 50 millions de dollars

Le Fonds pour les infrastructures en Afrique émergente (EIAF), compagnie du Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG), prévoit d’investir …

Les travaux d’interconnexion du Congo et du Cameroun par fibre optique débutent en août 2020

Du 27 juin au 1er juillet 2020, une mission de contrôle a évalué les sites techniques et le tronçon pilote …

La firme technologique Tunga lance une plateforme d’e-learning destinée aux talents africains

La société néerlandaise, Tunga, a lancé Tunga Academy, une plateforme d’e-learning qui dispense des cours gratuits aux talents africains opérant dans le …

La Chambre africaine d’industrie utilise Internet pour promouvoir l’emploi et le contenu local

EnergyChamber.org/job, c’est l’adresse de la nouvelle page web de la Chambre africaine d’énergie dédié à la maximisation des économies d’emplois …

Le réseau télécoms tchadien engage sa marche vers la modernité

Par le biais de la mise sur pied d’un centre de données national, du déploiement de 2 000 km de …