Sénégal : Orange annonce les gagnants du concours «Data for Development»

 Orange a annoncé les gagnants du Data for Development (D4D), un concours open innovation dans le domaine du big data.

Après la Cote d’Ivoire, c’est le Sénégal qui a accueilli la deuxième édition du challenge. En effet, la première édition du concours a eu lieu en 2013. Cette compétition a pour but de récompenser les meilleurs travaux de recherche en faveur du développement et contribuant à l’amélioration du bien-être des populations au Sénégal. Elle a également pour objectif de  contribuer au développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations. Elle s’est déroulée entre avril 2014 et avril 2015 autour de 5 axes prioritaires: «santé, agriculture, transport/urbanisme, énergie et statistiques nationales».

Pour réaliser leur projet, les équipes candidates ont reçu un jeu de données techniques issues du réseau mobile d’Orange Sénégal et un jeu de « données synthétiques », une technique de modélisation très fine du réseau qui simule l’activité de clients fictifs ayant des comportements statistiquement proches de la population réelle.

Dans le cadre du challenge, cinq projets de recherche ont été sélectionnés dans les différentes catégories ; cinq projets supplémentaires on été sélectionnés pour leur contribution à la méthodologie ou à l’application scientifique ou créative d’open innovation de big data : codes éthiques, anonymisation, science des données, croisement de données ou visualisation des données. Par la suite, trois projets dans les domaines de la santé, des statistiques nationales et de l’agriculture seront soutenus après le challenge par des donateurs et des partenaires afin de poursuivre l’ambition de développement et de bien-être des populations au Sénégal.

Parmi les propositions reçues, 40 % concernaient les transports et l’urbanisme au Sénégal; plus 20% concernaient la santé; 15 % des projets concernaient les statistiques nationales et les derniers 25 % sont partagés entre l’agriculture, l’énergie, la visualisation et l’anonymisation des données.

Le principal prix, d’une valeur de 5 000 $US (~4 610 €), revient à l’Université de Manchester et à l’Institut de Santa Fe. Les lauréats des autres prix recevront chacun 2 000 $US.

Les différents lauréats sont :

Prix de l’énergie + Premier prix   Utilisation des données mobiles pour la planification électriqueL’université de Manchester (UK), L’institut de Sante Fe (US), avec le soutien de l’Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)
Prix de l’agriculture Évolution des prix du millet au Sénégal : le rôle de la production, les marchés et leurs défaillances.Université Catholique de Louvain (Belgique)
Prix de la santé  Impact de la mobilité humaine sur la schistosomiase.École polytechnique de Milan (Italie) et Université de Stanford (US)
Prix des statistiques nationales  Réseaux virtuels et analyse de la pauvreté au SénégalUniversité de Buffalo (US)
Prix du transport  Optimisation du réseau routier sénégalais au plan régional et national grâce à l’exploitation des données mobilesUniversité de technologie de Delft (Pays-Bas) 
Prix du croisement des données  Utilisation des données de téléphones mobiles dans des techniques de simulation et d’optimisation de planification spatiale (SPOT)Université d’Avignon (France), Université Cheikh Anta Diop (Sénégal), Laboratoire de Traitement de L’Information, Institute for Transport Planning and Systems, Zurich (Suisse), (UMR ESPACE) de l’Université d’Avignon (France) ; Laboratoire Heudyasic (France)
Prix de la visualisation de données  O05, Data for Development Reloaded : Techniques de représentation visuelle de matrices pour l’exploration et l’analyse de données massives de téléphones mobilesUniversité Technique d’Eindhoven, SynerScope BV, The Sensemaking Fellowship (Pays-Bas)
Prix de l’application pratique   Les données mobiles en tant qu’outil de politique de santé publique :  Une étude de cas d’urgences neurologiques et cardiaquesUniversité d’Old Dominion (US), Université de Bordeaux (France), Université de Tunis (Tunisie), Université d’Aalto (Finlande)
Prix scientifique + Mention éthique  Construction d’indicateurs sociodémographiques à l’aide de « miettes de pain » numériques Université Freie de Berlin (Allemagne), Université Humboldt de Berlin (Allemagne)

More Articles for You

Instagram lance la monétisation des vidéos IGTV

Instagram a récemment annoncé ce qu’elle a appelé le « prochain stage de la monétisation sur IGTV ». Désormais, les influenceurs de …

Airbus séduit par la technologie du Nigérian Osh Agabi

Le géant français du secteur aéronautique va équiper, d’ici peu, ses avions d’un appareil technologique révolutionnaire : le « Koniku kore ». …

Les 3 pays africains les plus vulnérables aux cyberattaques sur mobile sont connus

Kaspersky Lab, multinationale russe opérant dans le domaine de la cybersécurité et célèbre pour son antivirus éponyme, a dévoilé son …

L’Agence de régulation des télécommunications du Cameroun va se doter d’un nouveau cadre juridique

L’Agence de régulation des télécommunications (ART) du Cameroun a organisé un atelier de discussions du 25 au 26 mai, dans …

La Banque mondiale lance la première édition du prix Wuri Afrique de l’ouest

Doté d’une cagnotte de 150 000 dollars, le prix Wuri Afrique de l’Ouest est une compétition dont le but est …

93 % de la population rwandaise a accès aux services financiers

A l’instar de nombreux autres pays africains, le Rwanda enregistre un taux de bancarisation très faible. Plus de la moitié …