Le Maroc veut utiliser le numérique pour attirer plus d’investissement direct étrangers

1 milliard de dollars d’investissements directs étrangers (IDE) et 120 000 emplois directs et indirects, c’est l’objectif que vise le Maroc et qu’il espère atteindre en investissant davantage dans son secteur numérique. C’est ce qu’a révélé Moulay Hafid Elalamy le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique.

Il s’est exprimé le 23 juin 2020, dans le cadre d’une réunion du Comité national de l’environnement des affaires (CNEA).

Plusieurs projets sont déjà à l’étude pour exploiter le potentiel numérique du Maroc et faire du pays le premier hub digital au Maghreb et dans le reste de l’Afrique. Une ambition qu’il entend bien concrétiser et qui trouve son origine dans le dynamisme digital suscité par le coronavirus, aussi bien du côté de l’Etat que du secteur privé.

Les investissements dans le numérique concerneront l’accompagnement des startups, la digitalisation des administrations, une meilleure gouvernance et le renforcement de la souveraineté numérique.

A lire aussi : Vodacom couvre désormais 200 pays avec son service M-Pesa

More Articles for You

Le Tchad annonce un nouveau plan stratégique pour les TIC

Les 15 et 16 juillet, N’Djamena, la capitale de la République tchadienne, sera le théâtre d’un atelier dédié à la …

Le groupe Viettel lance un concours de solutions numériques ouvert au monde entier

Le Groupe organise ce concours en partenariat avec le ministère vietnamien de l’Information et des Communications. Tous les deux recherchent …

Camtel dévoile fièrement son nouveau datacenter

L’opérateur étatique du secteur camerounais des télécoms Camtel (Cameroun Télécommunications) a dévoilé son nouveau centre de données, le datacenter de …

Le Kenya devient le premier pays africain connecté par les ballons de Google

Le projet Loon de Google et Telkom Kenya ont annoncé que le service Internet mobile propulsé par des ballons est …

Un fonds international va financer la Sonatel à hauteur de 50 millions de dollars

Le Fonds pour les infrastructures en Afrique émergente (EIAF), compagnie du Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG), prévoit d’investir …

Les travaux d’interconnexion du Congo et du Cameroun par fibre optique débutent en août 2020

Du 27 juin au 1er juillet 2020, une mission de contrôle a évalué les sites techniques et le tronçon pilote …