La CEDEAO condamne le Togo pour la coupure Internet de 2017

En raison de la plainte déposée par sept ONG pour les coupures d’Internet survenues en 2017, le Togo a été condamné ce jeudi 25 juin par la Cour de justice de la CEDEAO. Celle-ci a jugé que les autorités du pays ont « violé le droit à la liberté d’expression en coupant internet lors des manifestations de l’opposition en 2017 ».

Cette décision a ravi les parties plaignantes. Amnesty International Togo l’a appelé « une victoire pour toutes les personnes au Togo ». Le verdict de l’instance judiciaire communautaire crée un important précédent en faveur de la démocratie et des libertés individuelles. Il consacre l’importance d’Internet en tant qu’outil d’expression collective et de souveraineté des peuples.

Le gouvernement togolais se verra bientôt notifié officiellement de la décision. Les coupures avaient eu lieu au mois de septembre, la première du 05 au 10 et la seconde, plus courte, du 19 au 21. Le Togo était alors en proie à une crise sociopolitique.

A lire aussi : Orange réaffirme son intérêt pour l’Ethiopie

More Articles for You

Le Tchad annonce un nouveau plan stratégique pour les TIC

Les 15 et 16 juillet, N’Djamena, la capitale de la République tchadienne, sera le théâtre d’un atelier dédié à la …

Le groupe Viettel lance un concours de solutions numériques ouvert au monde entier

Le Groupe organise ce concours en partenariat avec le ministère vietnamien de l’Information et des Communications. Tous les deux recherchent …

Camtel dévoile fièrement son nouveau datacenter

L’opérateur étatique du secteur camerounais des télécoms Camtel (Cameroun Télécommunications) a dévoilé son nouveau centre de données, le datacenter de …

Le Kenya devient le premier pays africain connecté par les ballons de Google

Le projet Loon de Google et Telkom Kenya ont annoncé que le service Internet mobile propulsé par des ballons est …

Un fonds international va financer la Sonatel à hauteur de 50 millions de dollars

Le Fonds pour les infrastructures en Afrique émergente (EIAF), compagnie du Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG), prévoit d’investir …

Les travaux d’interconnexion du Congo et du Cameroun par fibre optique débutent en août 2020

Du 27 juin au 1er juillet 2020, une mission de contrôle a évalué les sites techniques et le tronçon pilote …