Internet Society invite le reste de l’Afrique à prendre exemple sur le Kenya et le Nigeria

L’organisation internationale Internet Society a indiqué qu’il était important pour les pays africains d’investir dans des points d’échange Internet (IXP). Elle fonde son opinion sur une de ses études qui démontrent les bénéfices tant économiques que sociaux des IXP. Des bénéfices dont le Nigeria et le Kenya commencent à profiter.

Les IXP ont radicalement changé la donne pour ces deux pays. Les échanges internet locaux du Nigeria et du Kenya sont passés de 30 % en 2012 à 70 % en 2020. Au cours de la même période, le trafic de pointe est passé de 1 à 19 gigabits au Kenya et de 300 mégabits à 125 gigabits au Nigeria. Les 2 pays ont également pu réaliser d’importantes économies annuelles grâce aux IXP, respectivement de 6 millions et 40 millions de dollars.

Internet Society insiste sur le fait que l’absence de points d’échange Internet oblige les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) à recourir au transit IP international pour traiter le trafic local. Un processus onéreux que les IXP simplifient, en permettant l’échange local de trafic local. Il en résulte des économies sur les coûts de transit IP internationaux, une forte diminution de la latence et une importante augmentations des revenus des FAI.

A lire aussi : Jumia fête son anniversaire avec les PME

More Articles for You

Le Tchad annonce un nouveau plan stratégique pour les TIC

Les 15 et 16 juillet, N’Djamena, la capitale de la République tchadienne, sera le théâtre d’un atelier dédié à la …

Le groupe Viettel lance un concours de solutions numériques ouvert au monde entier

Le Groupe organise ce concours en partenariat avec le ministère vietnamien de l’Information et des Communications. Tous les deux recherchent …

Camtel dévoile fièrement son nouveau datacenter

L’opérateur étatique du secteur camerounais des télécoms Camtel (Cameroun Télécommunications) a dévoilé son nouveau centre de données, le datacenter de …

Le Kenya devient le premier pays africain connecté par les ballons de Google

Le projet Loon de Google et Telkom Kenya ont annoncé que le service Internet mobile propulsé par des ballons est …

Un fonds international va financer la Sonatel à hauteur de 50 millions de dollars

Le Fonds pour les infrastructures en Afrique émergente (EIAF), compagnie du Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG), prévoit d’investir …

Les travaux d’interconnexion du Congo et du Cameroun par fibre optique débutent en août 2020

Du 27 juin au 1er juillet 2020, une mission de contrôle a évalué les sites techniques et le tronçon pilote …